Mon coyotte au Yellowstone

Mis à jour : avr. 12

Hier notre petit groupe de photographes amoureux de la vie sauvage a vécu un petit moment de magie! Non pas que nous n'ayons pas déjà-vu des coyotes, mais celui-là nous a fait un numéro incroyable je l'avoue !



Avec une des participantes à notre immersion photographique à mes côtés, l'émotion est montée et j'ai du arrêter mes prises de vue, après avoir fait cette photo que je n'aurai jamais cru pouvoir immortaliser un jour ! Elle est tellement symbolique pour moi de mon amour pour le Yellowstone.


Il faut avouer qu'en dehors de ce sanctuaire, les coyotes sont persécutés au titre de "nuisibles" ou tout à l'inverse pour orner les cols de Canada Goose par exemple. Adrien Favre a bien raison de rappeler la nécessité d’arrêter ces pratiques d'un autre temps.

Quoi qu'il en soit, cet animal emblématique du parc est plutôt compliqué à photographier, observer, connaître !


Pour l'heure, notre nouvelle mascotte étant trop proche de la route au goût d'une Ranger, celle-ci a entrepris de l'effaroucher avec sa sirène et sa propre voiture pour qu'il retourne dans le bois! Mais en pleine forme, ce coyote contournait sa voiture et revenait inlassablement vers nous, s'assoir proche de nous ! Depuis 1988 que je visite le parc, je n'avais jamais vu cela!

La ranger super énervée car un peu humiliée j'imagine par son inefficacité, a fini par se garer à côté de nous et attendre l'arrivée d'un collègue armée d'un Paint ball, qui nous a tous fait dégager de là !


Pendant ce temps-là, comme un clin d'oeil humoristique, ce magnifique animal est venu se coucher à quelques mètres de nous, devant le panneau au nom mythique de l'entrée de la légendaire Lamar Valley ! Genre, ici c'est chez nous les gars, depuis des temps immémoriaux nous habitons cette vallée, bien avant votre arrivée !



Plus je vieillis et plus ce contact indispensable à ma survie psychique, à mon épanouissement personnel avec cette vie sauvage, m'émeut et me fait prendre conscience de son intelligence et de l'incroyable chemin qui nous reste à faire pour enfin redéfinir un nouveau pacte avec la nature !

Avec notre propre part de nature demeurée encore un tant soit peu sauvage, si nous savons VOIR autour de nous.


Alors merci petit ami pour ce moment de grâce...



Texte et photos Arnaud MARCHAIS Président Troisième Planète

S'INFORMER

Le blog

L'actu

Suivez-nous !