S'INFORMER

Le blog

L'actu

Suivez-nous !

Les Girafes de ROTHSCHILD du lac Baringo - Kenya

Mis à jour : févr. 19

Par Arnaud MARCHAIS Président Troisième Planète


Lors de notre séjour au Lac Baringo, réserve d'eau majeure pour le Kenya, avec comme principal centre d’intérêt et de découverte, le monde des oiseaux, les villageois et l’environnement volcanique, nous avons eu l’opportunité de visiter une de ses îles !

Cône volcanique impressionnant, émergeant du centre du lac, nous nous y sommes rendus en barque de pêcheur, accompagné de notre guide local ornithologique, Titus Kangor, après avoir croisé et photographié au levant le ballet des petits pêcheurs sur leur frêles embarcations, le séchage des cormorans au premier rayons bienfaiteurs et les vociférations des aigles pêcheurs affamés et curieux.


Titus nous explique que nous allons voir des girafes ! A mon grand étonnement ! Des girafes, sur une île ? Arrivées à la nage ? Nous ne sommes pas encore débarqués que nous apercevons en effet le lent et nonchalant balancier caractéristique du long coup de ces superbes êtres vivant. Unique comme arrivée sur une île, je dois reconnaitre. Un garde nous reçoit, en tenue mais pas armé pour autant, une petite badine pour seule arme ! Nous débarquons et là Ô surprise, une des girafes et son Girafons s’approchent à distance.

Mike le garde se présente et nous décrit la situation ! Ce ne sont pas n’importe quelle girafe, mais une sous espèce extrêmement menacée, la girafe de Rothschild. Il en reste 470, impressionnant. Nous sommes devant le plus grand animal terrestre, aussi imposant que gentil et cet individu, comme les 6 autres qui vivent ici, sont les derniers représentant de cette sous espèces. Mon cœur se serre d’émotion, de gratitude à être ici, en témoin...

Mike et Titus nous explique donc l’importance de leur mission ici, sous la supervision du Kenya Wildlife Conservancy.

Les Girafes ont été amenées ici, sur cette île, pour y être à l’abri, protégées.

Non pas de quelconques prédateurs autour du lac ou dans la région, il n’y en a plus, mais de certaines tribus et villageois qui continuent de voir d’un très mauvais œil la présence de ces grands herbivores sur leur territoire, leurs plantations, leurs habitations aussi !


Marie ma compagne, passe du temps avec une de ses girafes et communique à sa manière avec elle, une mère bientôt rejointe par son girafon. De longues et splendides minutes de communication inter-espèces. Il faut le vivre pour le croire... Lire son témoignage

Elle revient et nous dis que les Girafes ont besoins d’être rassurées sur leur sécurité ici. Mike nous dit que oui elles y sont en securité, mais que en effet une des tribus locales à quasiment jurée leur perte ! La réintroduction hors de l’île, dans leur milieu originel s’annonce compliquée. Titus nous apprends alors qu’avec quelques amis, guides, biologistes, gardes, instituteurs ils viennent de créer une association pour intervenir dans les écoles et avec ses propres photos, pour y sensibiliser les enfants et les enseignants sur les bénéfices à sauvegarder une vie naturelle et sauvage autour d’eux ! Je suis stupéfait à titre personnel, il y a 6 mois nous créions Troisième Planète pour les mêmes raisons et objectifs en France !

Je m’engage alors à ce que nous les aidions, car Titus me dit qu’il lui semble indispensable que les enfants viennent rencontrer les Girafes par eux-mêmes ! Leur patrimoine ! financer ces visites ? J’irai en parler aux copains de l’association !

Ainsi se termine cette expérience extraordinairement émouvante et belle, avec ses magnifiques animaux en danger.

Depuis ces grandes dames n’ont jamais quitté notre cœur et nous sommes fiers que nos photos et le Portfolio Troisième Planète Chap. II puissent aider à les faire connaitre, à les protéger.

> Voir le Portfolio

A commander au plus tard le 18/12 pour le recevoir avant Noël. Dépêchez-vous ! Aidez les Girafes de Rothschild au kenya et participez à leur sauvegarde avec les enfants du Lac Baringo.


LA GIRAFE DE ROTHSCHILD


Nom scientifique : Giraffa camelopardalis rothschildi

Ordre : Cétartiodactyles

Famille : Giraffidés

Poids : 700 à 1100 kg

Gestation : 15 mois

Longévité : 25 ans

Taille : 4m50 à 5m50

Portée : 1 petit

La girafe de Rothschild (Giraffa camelopardalis rothschildi) est une sous-espèce de la girafe du Nord. Il ne reste que 650 individus sauvages.

Elle est identifiable grâce à son pelage qui mélange des tâches brunes orangées un peu floues sur un fond crème. Plus grandes que les autres espèces de girafes, elle a le bas des pattes immaculées. Elle est également la seule à posséder cinq ossicônes, ces appendices osseux au sommet de leur tête.

Elle doit son nom à Lord Walter Rothschild, un zoologie britannique, qui découvrit l'espèce lors d'une expédition en Afrique de l'Est, au début des années 1900.


L’expansion humaine pousse les girafes dans des territoires de plus en plus restreints où les ressources alimentaires s’amenuisent. Les girafes se nourrissent alors dans les plantations agricoles, créant ainsi des conflits avec les populations locales qui les chassent.