Le bec en sabot du Nil ou « le drôle d’oiseau »


Le bec en sabot du Nil (balaeniceps rex) est un échassier massif (1,20 m environ, pour 5 à 7

kgs), qui interpelle à double titre, toute personne qui a la chance de le croiser :

  • Il a un singulier bec en forme de sabot, presque aussi gros que sa tête,

  • Ses grands yeux placés sur le devant de la face lui donnent une vision binoculaire et un regard inquisiteur.



Cet oiseau, tout droit sorti de la préhistoire, est malheureusement menacé de disparition ( 14 000 individus en 1997, pour seulement 6000 à 7000 en 2002... Combien aujourd’hui ?)


Là encore 2 principales raisons :

  • Destruction de son habitat naturel, les zones marécageuses et humides de l’Afrique Tropicale, orientale et centrale ( Ouganda, Tanzanie, Soudan, Zambie), souvent asséchées pour en faire des terres agricoles.

  • Un taux et un âge de reproduction assez faibles : la maturité sexuelle est atteinte à 3/4 ans, la femelle pond 2 à 3 oeufs mais les parents de manière délibéré ne vont nourrir que l’oisillon le plus vigoureux. Celui-ci ne tardera pas à tuer le reste de la portée. Le développement du petit est très lent, il ne pourra pas voler avant 4 mois, et restera un mois de plus avec ses parents.

Beaucoup de choses restent encore à découvrir sur cet oiseau incroyable… mais en aurons

nous le temps ?

Texte et photos Jean Philippe Borg, photographe Troisième Planète.

Suivez le sur Facebook

S'INFORMER

Le blog

L'actu

Suivez-nous !